Pour les chevaux non montables, tout va dépendre du cheval et du motif de sa réforme :

 

   Pour les jeunes ne disposant pas des qualités requises pour courir nous prévoyons de les laisser grandir en écurie de reconversion ou auprès d’une association partenaire pour ensuite les prendre au travail en vue d'une carrière dans les loisirs ou le sport.

 

   Pour les chevaux convalescents ou âgés ils sont d’abord placés en écurie partenaire ou association pour convalescence et sont retravaillés si et seulement si leur état de santé leur permet de reprendre une activité physique. Dans ce cas ils suivent alors le processus prévu pour un cheval montable. Dans le cas contraire le cheval est proposé à l’adoption pour compagnie. C’est notamment le cas des chevaux « seniors ».

 

   Enfin il en est de même pour les poulinières elles sont retravaillées ou non en fonction de leur âge de leur état de santé et le cas échéant seront proposées à l’adoption en cheval de compagnie.

 

   Dans chacun des cas l'opération sera réalisée sous contrat associatif afin d’assurer la traçabilité de l’équidé et d’assurer son avenir.